Actualités
Actualités

Violences conjugales pendant le confinement : STOP!

Comme les associations de terrain qui s’occupent de cette problématique, je suis particulièrement inquiète et préoccupée par l’augmentation des appels à l’aide (entre 25 et 30 % d’appels et de demandes d’aide supplémentaires par rapport à une période plus ordinaire).

Coronavirus – Prenez soin de vous et des autres

Apprendre à danser sous la pluie tout de suite car l’urgence impose que toutes nos forces soient dédicacées à une lutte sans faille contre le virus : budget et mesures pour le soutien aux hôpitaux, à l’approvisionnement en masques, protections et médicaments, soutien à tout le personnel soignant à l’hôpital et à domicile, soutien au secteur économique lourdement impacté, soutien aux travailleurs, au secteur associatif, et une attention particulière aux plus vulnérables qui sont davantage fragilisés par cette crise. Pour ce faire, nous avons voté la confiance au gouvernement, soutenu les pouvoirs spéciaux et voté toute une série de mesures de soutien notamment aux indépendants.

Combattre la diffusion d’images à caractère sexuel non consentie, une urgence

Ma proposition de loi vise 2 objectifs :

Sanctions : L’auteur de la diffusion risque jusqu’à 5 ans de prison en plus d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000€ s’il y a une intention malveillante, faire du mal à la victime. se venger ou s’il y a un but de lucre, économique.
Retrait des images : Une procédure judiciaire oblige tous les éditeurs, diffuseurs et les opérateurs et à mettre tous les moyens nécessaires pour faire retirer les images ou les rendre invisibles dans les 6 heures. Ils refusent ?Ils risquent de 200 à 15000€ d’amende

Taxer les GAFA pour alléger l’impôt sur le travail et sur les PME : l’espoir est permis.

L’égalité devant l’impôt est un principe démocratique fondamental. Pourtant, la mondialisation, avec la libre circulation intégrale des capitaux, rend son application effective de plus en plus difficile. Les multinationales notamment jouent des différences de taux de taxation en logeant leurs profits taxables dans des pays à faible taxation dans lesquels ils exercent une activité purement virtuelle. Le cas échéant, les profits transitent par des paradis fiscaux, histoire de brouiller les pistes et d’échapper à tout contrôle. Il en résulte par exemple au Luxembourg, selon la Commissaire européenne Vestager, qu’Amazon paie 9% d’impôts sur ses profits alors qu’une PME luxembourgeoise sera taxée à 23 %. En d’autres mots alors que la pression taxatoire est maximum sur les entreprises locales, les multinationales, en particulier les GAFA, dont les profits sont très largement plus élevés, souvent en raison de leur position de monopoles ou d’oligopoles, échappent à l’impôt.

Pour un renforcement de la protection civile

Avec Maxime Prévot, nous déposons une proposition de résolution afin d’évaluer la réforme de la protection civile de 2017. Cette dernière prévoyait notamment la fermeture de casernes. Pour la sécurité de nos citoyens et de notre pays, nous devons veiller à une protection efficace et cela passe par un renforcement de la protection civile.

La proposition de loi sur la taxation des GAFA bientôt examinée en commission

En commission des finances de la Chambre, on abordera à nouveau ma proposition de loi visant à taxer les GAFAM à hauteur de 3% de leur chiffre d’affaires .
Il est temps que la Belgique, à l’instar de la France, l’Italie et l’Autriche avance sur ce dossier important.

Il fera beau demain, c’est parti !

C’est le début d’un mouvement positif. Aujourd’hui, nous rassemblons et concertons pour mieux construire demain, pour mieux répondre aux attentes et besoins des citoyens tout en tenant compte des urgences climatiques et sociales notamment. La politique d’aujourd’hui ne répond plus aux enjeux, il faut se réinventer, il faut créer de l’enthousiasme, cela passe par un processus dynamique, d’envergure et inclusif. On compte sur vous pour faire partie de l’aventure, à nous de construire demain pour laisser entrer le soleil et qu’il fasse beau demain.

L’aide de la Belgique dans la lutte contre les incendies en Australie

Nous sommes tous et toutes attristés , parfois révoltés par les images en provenance d’Australie en proie à de terribles incendies.
Cet après-midi, j’ai interrogé en séance à la Chambre le Ministre des Affaires étrangères pour savoir s’il avait pu contacter l’ambassadeur australien pour connaître l’aide matérielle ou financière que la Belgique pourrait apporter à l’Australie, à ses habitants, à sa faune et sa flore dont 6 millions d’hectares sont partis en fumée menaçant tout un éco-système.

Réparer plutôt que jeter

La commission semble vouloir avancer sur base de quelques avis et d’auditions que nous mènerons dans les prochaines semaines.
Même si le travail législatif est encore long, je suis heureuse d’avoir pu porter ce débat au niveau parlementaire et que ce dossier figure enfin à l’agenda !
Il est temps que la Belgique, à la traine au niveau européen, se saisisse de ce dossier important pour les consommateurs, l’environnement et notre planète.