Actualités
Actualités

Budget 2021 : Nous sommes restés sur notre faim !

Deux mois après votre déclaration gouvernementale, vous nous présentez votre premier budget de la législature.

Ce budget et les notes de politique générale qui l’accompagnent devraient traduire concrètement les engagements ambitieux, restés souvent flous ou ambigus dans votre déclaration gouvernementale. Ce n’est malheureusement pas vraiment le cas. Nous sommes restés sur notre faim à bien des égards.

Indécent… oui vous avez dit indécent !

Loin des discours populistes, j’ai tenté en vain d’expliquer que cette augmentation importante des frais de cabinets était inaudible pour bon nombre de personnes , singulièrement en cette période de crise.Pour les mêmes compétences que pour le cabinet Wathelet (secrétaire d’Etat) de 2011 à 2014, il y a les cabinets Khattabi, Van Der Straeten, Gilkinet (sauf SNCB) et Clarinval (réformes institutionnelles). Quelle inflation!

Courage , cohérence et humanité

À l’heure d’écrire ces quelques lignes, nous nous retrouvons à nouveau face à des mesures sanitaires peu lisibles, peu cohérentes et donc peu acceptables pour les citoyens mis devant le fait accompli de conflits larvés de formations politiques qui donnent plus à penser qu’elles tentent de sauver leur steak électoral plutôt que de susciter l’adhésion et de travailler pour l’intérêt général.

Encadrer et réguler les géants du numérique et de l’e-commerce

En cette journée de #blackfriday , j’ai pensé utile de refaire le point sur les propositions que j’ai formulées pour encadrer et réguler les géants du numérique et de l’e-commerce. Comme je dis régulièrement, ils doivent jouer les règles pour être mis en concurrence loyale avec les commerçants, indépendants et entreprises locales et ils doivent s’acquitter de ce qu’ils doivent et être soumis à l’impôt comme le sont les autres acteurs économiques.

Lutte contre les violences faites aux femmes, on continue!

Dans la continuité de l’ensemble de mesures que j’ai déposées au sujet de la lutte contre les violences faites aux femmes ( bracelet anti-rapprochement, définition du consentement en matière de violences sexuelles, adoption de la loi revenge porn… ), je fais le point aujourd’hui dans la DH sur une série de mesures concrètes qui faciliteraient le dépôt de plaintes et la prise en charge des victimes de violences intra familiales. La honte doit changer de camp !

Vols de repositionnement en Liège et Maastricht

Il y a quelques jours le mouvement Demain dénonçait les vols effectués entre Liège et Maastricht ( 2 par semaine). Ces vols à basse altitude impactent des communes de l’agglomération liégeoise ( Juprelle, Ans, Awans ) et une partie de la ville de Liège et ce pour quelques kilomètres de trajet ( une cinquantaine ).

Report du Black Friday : l’occasion manquée du ministre de l’économie Dermagne

L’occasion manquée du ministre de l’économie Dermagne : après s’être montré favorable ce vendredi en fin de journée, il a finalement annoncé en soirée qu’il n’était pas question de reporter le Black Friday.

Pour protéger le commerce local…et arrêter de glorifier la surconsommation !

Black Friday, Prime day, Cyber monday… nous sommes déjà assaillis depuis quelques jours de pubs pour nous vendre des ristournes plus alléchantes les unes que les autres. Avec mes collègues Maxime Prévot et Georges Dallemagne, je dépose une nouvelle proposition de loi pour faire tomber ces pubs sous la catégorie pratiques commerciales agressives et déloyales, et donc les interdire. Selon une étude le gain des économies pour les consommateurs lors du Black Friday serait de moins de 2%.

Le secteur événementiel et les métiers forains attendront pour une aide fédérale

Certains, qui hier se faisaient les chantres de la défense des intérêts du secteur culturel notamment, ont-ils tout à coup perdu la mémoire en entrant dans une majorité ? Quelle occasion manquée de soutenir des secteurs qui sont exsangues!

Les GAFAM passeront à la caisse…

Nous pourrions épingler beaucoup de mesures du nouveau gouvernement soit pour les critiquer, soit pour s’en réjouir… chaque chose en son temps…
Je ne résiste cependant pas à en partager une, qui vous le savez, me tient à cœur depuis presque 2 ans, et pour laquelle un texte est au parlement, c’est la taxation des GAFAM ( géants du numérique )qui se retrouve dans l’accord du gouvernement… pour 2023 seulement. Les bénéfices plantureux engrangés par ces entreprises sont actuellement peu ou pas taxés, ce qui engendre une concurrence déloyale par rapport à nos entreprises.
Je me réjouis de cette plus grande justice fiscale, je regrette cependant que c’est 4 ans que nous aurons perdu de recettes importantes pour le budget de l’Etat qui auraient permis d’aider les citoyens, les entreprises, et les personnes les plus fragilisées par la crise.
Ce n’est pas toujours facile d’avoir raison trop tôt!

Lire L’Echo en ligne