Étiquette : ONU

Que contient (ou non) le pacte de Marrakech sur les migrations ?

A l’heure où les démagogies, populismes ou autres fake new’s ont la cote , voici un article du Monde qui coupe les ailes à ces vilains canards au sujet du Pacte pour réguler les migrations. Quelques démentis bien utiles à la bonne compréhension des enjeux de ce Pacte qui seront nécessaires aux démocrates pour éviter de tomber dans le piège des «phrases faciles » qui rapportent plus que la pédagogie qui prend plus de temps et qui, peut être, rapporte moins en tous cas sur le court terme. Et comme certains lient déjà ce Pacte à l’attaque terroriste d’hier soir à Strasbourg en soulignant qu’il ne va qu’amplifier ces phénomènes de violences meurtrières, j’ai cru bon loin des slogans de vous partager cette analyse objective qui n’est ni de gauche, ni de droite, qui est les faits juridiques et les dispositions que ce Pacte décrit, ni plus, ni moins. On ne gagnera pas la cohésion et le rassemblement des peuples par des raccourcis honteux, mais par une politique humaine et responsable d’immigration. N’en déplaisent à certains qui en ont fait leur fond de commerce en surfant sur les peurs.

Que contient (ou non) le pacte de Marrakech sur les migrations ?
Par Anne-Aël Durand, publié le 10 décembre 2018 à 17h49, Le Monde

Un texte international sur les migrations, approuvé formellement lundi 10 décembre à Marrakech (Maroc), suscite de nombreuses incompréhensions.

Qu’est-ce qui a été approuvé à Marrakech ?

Le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été approuvé lundi lors d’une conférence intergouvernementale organisée par l’Organisation des Nations unies (ONU) à Marrakech (Maroc) en présence de représentants de près de 160 pays.

Ni vote ni signature n’étaient au programme de ce rendez-vous qui se tient jusqu’à mardi. Une simple proclamation orale suivie d’un coup de marteau a servi d’approbation formelle. Le texte, qui a déjà été approuvé en juillet, doit encore être ratifié mercredi 19 décembre lors de l’Assemblée générale des Nations unies.

Que contient ce pacte sur les migrations ?

Lire la suite

Débat : peut-on encore gouverner à l’heure des réseaux sociaux ?

Une intéressante contribution sur le rôle des réseaux sociaux dans les mobilisations qui se créent notamment en France et sur la dangerosité de tomber dans une “démocratie” dominée par les sentiments et non plus par la raison. Elle souligne les effets pervers de l’immédiateté qu’imposent les réseaux sociaux mais aussi la primauté du “chacun pour soi” sur l’intérêt général. Et c’est ce dernier point qui m’inquiète le plus. Si derrière ce beau concept de “rassembler les gens” en les mettant en connexion, les réseaux sociaux n’étaient-ils au fond qu’une machine à s’opposer et à individualiser? 

Débat :peut-on encore gouverner à l’heure des réseaux sociaux ?

Olivier Costa, The Conversation, 7 décembre 2018

Les autorités de l’État et les élus (et pas seulement ceux de la majorité, ne nous leurrons pas) font face à une défiance d’une ampleur inédite, à laquelle il est bien difficile de trouver une réponse, tant les revendications sont à la fois hétérogènes et individualistes (une par sous-catégorie de la population), irréalistes et contradictoires (davantage de services publics, mais moins d’impôts ; plus de croissance, mais moins de concurrence ; plus de sécurité, mais moins de règles), et déconnectées d’enjeux aussi fondamentaux que le réchauffement climatique ou l’endettement du pays. 

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén