Une question bien légitime posée dans cette chronique de Sagia Kessas sur la Première qui s’interroge sur le fait de savoir pourquoi autant de femmes au sein des gilets jaunes ? Une analyse succincte et éclairée pour mettre en évidence toutes les raisons et les mesures qui  impactent quotidiennement les femmes : travail à temps partiel, précarité des familles monoparentales, chômage, pensions… Très éclairant de cette société duale qui fragilise encore davantage les femmes. 

Pourquoi les femmes s’engagent-elles plus sur le terrain ?
La chronique de Safia Kessas, La Première 11 décembre 2018